Nadi Braidy



Chaire de recherche du Canada sur les nanomatériaux multifonctionnels

Niveau 2 - 2017-11-01
Université de Sherbrooke
Sciences naturelles et génie

819-446-6234, ext. 65581
Nadi.Braidy@USherbrooke.ca

Objet de la recherche


Comprendre, créer et assembler de nouveaux nanomatériaux qui possèdent plusieurs fonctions simultanées.

Importance de la recherche


Mettre au point de meilleurs nanomatériaux qui permettront de résoudre des problématiques complexes, comme la catalyse, la filtration et les revêtements.

Les nanomatériaux : l’union fait la force


Au cours des deux dernières décennies, nous avons assisté à l’avènement des nanomatériaux. Ils sont désormais omniprésents dans notre quotidien, grâce aux propriétés extraordinaires que leur confère leur petite taille. Comme la nature, qui est capable d’assembler protéines, enzymes et autres nano-entités pour en faire des organes, Nadi Braidy, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les nanomatériaux multifonctionnels, assemble différents nanomatériaux pour exploiter simultanément leurs propriétés. Quand on les réunit, les nanomatériaux non seulement conservent leurs propriétés individuelles, mais ils possèdent des capacités accrues.

Le pot catalytique (un élément du pot d’échappement des moteurs à combustion qui sert à réduire la toxicité des gaz rejetés) en est un bel exemple. Il est constitué de l’assemblage de différentes nanostructures, chacune capable d’atténuer l’effet toxique d’un gaz d’échappement. D’autres nanomatériaux permettent de stabiliser les structures tout en complémentant le processus de catalyse.

Bien qu’il soit possible de fabriquer des nanomatériaux complexes à plusieurs composantes, il est essentiel de pouvoir les déployer à l’échelle industrielle. Par ailleurs, pour réussir à concevoir des méthodes de fabrication, il faut impérativement être en mesure d’observer l’agencement des constituants des matériaux multifonctionnels à l’échelle atomique. C’est là l’un des aspects des travaux de M. Braidy.

Le chercheur et son équipe s’emploient aussi à mettre au point des méthodes de synthèse de nanomatériaux hybrides qui pourraient être déployées à grande échelle. M. Braidy espère également concevoir des méthodes innovantes permettant d’observer et de comprendre ces nanostructures à l’échelle du nanomètre. Les matériaux produits par M. Braidy pourraient être utilisés dans de nombreux domaines : des procédés de transformation des gaz toxiques aux bioprocédés pour la filtration des eaux usées, en passant par des revêtements protecteurs pour les aubes de turbines.