Gordon M. Keller



Chaire de recherche du Canada en biologie des cellules souches embryonnaires

Niveau 1
Date de renouvellement : 2014-03-01
University of Toronto
Santé

212-659-8228
gkeller@uhnresearch.ca

Objet de la recherche


Comprendre comment les cellules souches embryonnaires produisent les différents types de cellules et de tissus.

Importance de la recherche


Rassembler des connaissances pouvant être utilisées dans le cadre de la thérapie de remplacement cellulaire et de la médecine régénérative.

Fabriquer des tissus à partir des cellules souches


Qu’il s’agisse de régénérer des cellules sanguines à la suite d’une chimiothérapie ou de fabriquer du cartilage permettant d’éviter le remplacement d’une hanche ou d’un genou, la thérapie des cellules souches est en voie de transformer la thérapie de remplacement et la médecine régénérative.

Les cellules souches embryonnaires sont des cellules immatures qui n’ont pas encore de fonction spécialisée. Elles ont la capacité remarquable de former les cellules de n’importe quel tissu de l’organisme. Cela signifie qu’elles ont le pouvoir de fabriquer des types de cellules aussi diversifiés que les cellules du cœur, les cellules sanguines, les cellules pancréatiques sécrétrices d’insuline et les cellules du foie. Elles sont très recherchées dans le cas des thérapies visant à régénérer les tissus et les organes endommagés de personnes souffrant de divers troubles et maladies chroniques, comme la maladie de Parkinson, les lésions médullaires, la cardiopathie, la leucémie et le diabète.

Les cellules souches et leur utilisation dans le cadre de la médecine régénérative sont l’élément central du travail accompli par Gordon Keller, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en biologie des cellules souches embryonnaires.

M. Keller étudie les signaux qui incitent les cellules souches embryonnaires à fabriquer les différents types de cellules. Les connaissances qu’il acquiert formeront le fondement du développement des cellules spécifiques nécessaires pour remplacer ou régénérer les cellules endommagées par la maladie, un accident ou le vieillissement. En plus de cette recherche fondamentale sur la manière dont les cellules souches et d’autres cellules fonctionnent et deviennent malades, M. Keller travaille sur la transformation des cellules souches en cellules du cœur, du foie et du pancréas chez l’être humain, et teste sur ces cellules des composés médicamenteux en laboratoire.

M. Keller fait partie d’une prestigieuse équipe de scientifiques et de cliniciens de l’University of Toronto, spécialisés dans un éventail de domaines, allant de la recherche et de la biologie sur les cellules souches à la recherche sur le cancer, en passant par la réparation d’organes. Ensemble, ils exercent un impact profond sur la médecine régénérative et ouvre une nouvelle ère de traitements plus efficaces.