Daniel Figeys



Chaire de recherche du Canada en protéomique et en biologie des systèmes

Niveau 1 - 2017-11-01
Date de renouvellement : 2012-03-01
Université d'Ottawa
Instituts de recherche en santé du Canada

613-562-5800, ext. 8674
dfigeys@uottawa.ca

Objet de la recherche


Élaborer des techniques protéomiques et leur application pour l'étude du cancer fondée sur la biologie des systèmes.

Importance de la recherche


La recherche donnera une vue d'ensemble des relations entre les biomolécules associées à la protéomique et à la biologie des systèmes.

La protéomique et les domaines connexes


Le séquençage du génome humain a suscité énormément d'attention. Le génome donne des instructions à un grand nombre d'éléments cellulaires importants, en particulier des protéines. En cette ère post-génome, on met principalement l'accent sur ces éléments et leurs relations complexes. Tout comme les acteurs, ces biomolécules font partie d'associations : l'ARN fait partie de l'ARNome, les protéines, du protéome, et ainsi de suite.

En sa qualité de titulaire d'une chaire de recherche du Canada, M. Daniel Figeys, Ph.D., travaille à l'élaboration de techniques pour dresser la carte des changements au protéome humain. Pourquoi se penche-t-il sur le protéome? Parce que les changements que le protéome subit sont souvent associés à des maladies. Par exemple, une augmentation ou une diminution du nombre de protéines cellulaires particulières peut entraîner des effets débilitants qui, à leur tour, peuvent causer des maladies. De même, les maladies peuvent occasionner des changements chimiques modifiant la fonction des protéines. Le défi consiste à élaborer des techniques permettant la détermination et le suivi des nombreux changements survenant dans un protéome.

M. Figeys et son équipe s'emploient à élaborer des techniques microfluidiques pour mesurer le nombre de protéines que contiennent de minuscules échantillons biologiques, ainsi qu'une technique de cartographie à rendement élevé afin de détecter les divers types de modification des protéines, comme la phosphorylation.

M. Figeys travaille aussi à l'application de la protéomique et de domaines connexes à l'étude systématique de maladies humaines telles que le cancer colorectal.

L'élaboration de techniques protéomiques et leur application de concert avec des techniques associées à des domaines connexes constituent la base d'un changement d'orientation en vue de mieux comprendre les maladies humaines à l'échelle moléculaire, ce qui nous renseignera sur la façon de prévenir, de diagnostiquer et de traiter diverses maladies.