Jacques de Guise



Chaire de recherche du Canada en imagerie 3D et ingénierie biomédicale

Niveau 1 - 2017-11-01
Date de renouvellement : 2011-03-01, 2018-03-01
Université du Québec, École de technologie supérieure
Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie

514-396-8922
jacques.deguise@etsmtl.ca

Objet de la recherche


Concevoir et développer de nouveaux dispositifs ainsi que des méthodes innovantes visant à faciliter le diagnostic et le traitement de troubles des systèmes biologiques et humains.

Importance de la recherche


Améliorer la qualité de vie de patients souffrant d’un désordre musculosquelettique, d’un cancer ou d’un traumatisme nécessitant une intervention guidée par l’image.

Le corps humain en 3D : au-delà de l’avatar…


Les désordres musculosquelettiques, les cancers et les troubles vasculaires réduisent la qualité de vie de centaines de millions de personnes dans le monde. Dans le contexte d’une médecine personnalisée, l’accès à une information tridimensionnelle précise et à une information fonctionnelle permet aux médecins de poser un meilleur diagnostic et d’offrir le bon traitement au bon moment.

Jacques de Guise, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en imagerie 3D et ingénierie biomédicale, œuvre depuis plus de vingt ans dans le domaine de l’imagerie et de la modélisation morpho fonctionnelle et physique du corps humain.

La recherche de M. de Guise s’articule autour de trois grands thèmes : l’imagerie 3D, la modélisation, ainsi que l’aide au diagnostic et au traitement assisté par ordinateur. M. de Guise et son équipe mettent au point des méthodes numériques de traitement des images 3D et de modélisation des structures anatomiques (corps entier, os du squelette humain, structures fines de l’oreille, poumons, foie, reins). Ils cherchent aussi à élaborer des méthodes permettant de fusionner des données de nature morphologique, fonctionnelle et physique utilisables en clinique.

Les travaux réalisés par M. de Guise profitent à de nombreux patients au Canada, aux États-Unis, en Europe et en Asie. Ils contribuent entre autres à l’amélioration des traitements médicaux et chirurgicaux de la scoliose, des déchirures des ligaments, de l’arthrose, des cancers, des traumatismes dento-maxillo-faciaux, des grands brûlés et des troubles vasculaires. De plus, plusieurs grands laboratoires internationaux et des entreprises tirent parti des méthodes et des outils conçus par M. de Guise et son équipe.