Pierre Jolicoeur


Chaire de recherche du Canada en sciences cognitives expérimentales

Niveau 1 - 2017-11-01
Date de renouvellement : 2016-10-01
Université de Montréal
Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie

514-343-6511
pierre.jolicoeur@umontreal.ca

Objet de la recherche


Étude de l'attention chez l'être humain et de son rapport à la perception et la réflexion.

Importance de la recherche


Permettra aux concepteurs de systèmes de mieux comprendre la réaction de l'être humain face aux demandes simultanées d'attention.

Demander de l'attention


Les progrès technologiques ont beaucoup amélioré les réseaux des communications : peu importe où l'on se trouve, on peut rester en contact avec les membres de son entourage et avoir accès instantanément à une grande quantité de données à travers le monde. De ces technologies découlent la nécessité d'une plus grande capacité d'attention, que l'on soit au travail ou dans sa voiture.

A un premier niveau, les psychologues emploient le terme « attention » pour décrire le processus de sélection parmi les sources de stimulation. On nomme ce type d'attention « attention aux intrants » et elle peut être guidée par des signaux externes, telle la perception soudaine par la vision périphérique ou par contrôle interne. Cette « attention centrale » implique les limites de la capacité de caractérisation suivant la perception, la prise de décision et autres opérations auxquelles participent la mémoire, tels l'encodage, la préservation et l'appel à la mémoire à court terme.

Le travail de M. Pierre Jolicœur porte sur les deux types d'attention et sa recherche actuelle s'articule autour de la connaissance de la capacité d'attention par le biais de méthodes psychophysique et chronométrique.

Son objectif à long terme est de comprendre le rôle de l'attention dans la perception humaine et la réflexion, ainsi que lorsque l'attention fait défaut, qui se produit lorsqu'une personne est exposée à trop de stimuli ou doit exécuter plusieurs tâches à la fois.

Le programme de M. Jolicœur suit trois voies, dont la psychologie cognitive expérimentale, les modèles et simulations informatiques des processus cognitifs, et l'imagerie du cerveau pour déterminer pourquoi et comment l'attention fonctionne ou fait défaut.

Au-delà de la science directe fondamentale, M. Jolicœur poursuivra plusieurs collaborations entreprises avec des concepteurs de systèmes dans les domaines de la computation et des télécommunications pour développer de nouveaux outils, dont des systèmes d'assistance numériques personnels sans fil, qui peuvent transmettre des données de manière sécuritaire et efficace. Il examinera plus particulièrement les déterminants aux limitations de la conscience humaine lors de l'exécution de tâches qui demandent beaucoup d'attention, comme conduire tout en parlant au téléphone.